AddThis Social Bookmark Button

Responsabilités du conseiller scolaire

Les conseillers scolaires, quant à eux, sont les représentants élus par la population dont ils font partie et les défenseurs de l’éducation publique au sein de leur communauté.

CHACUN EST APPELÉ À :

  • Reconnaître et accepter qu’il fait partie d’un corps, donc qu’il ne détient aucun pouvoir personnel.
  • Considérer qu’il est lié par la décision de la majorité.
  • Participer à la prise de décision, dans l’intérêt global du conseil scolaire et des électeurs de son secteur, puis servir de courroie de transmission, responsabilité qui prévoit qu’il détermine les moyens d’informer la population quant aux décisions du conseil et qu’il reçoive la rétroaction du public.
  • Identifier les valeurs, les priorités et les convictions de la communauté, puis les traduire sous forme de politiques, dont les objectifs moteurs doivent être atteints.
  • Constituer des pratiques éducatives qui émanent de ces valeurs, priorités et convictions.
  • Assurer son concours dans le cadre de l’analyse budgétaire, des biens immobiliers, de la suspension ou du renvoi d’un élève, et de la communication par le biais de laquelle est incluse la communauté.
  • Considérer l’intérêt absolu des élèves, quelle que soit sa décision, en tant que membre d’une équipe qui seule détient le pouvoir.
  • Produire des politiques qui soient dans la foulée de l’orientation stratégique en matière de services à prodiguer.
  • Assurer la redevabilité, auprès du ministère de l’Éducation de l’Ontario, quant à l’exécution juste et adéquate des fonctions et des pratiques qui relèvent de leur compétence, ainsi qu’à la communauté de leurs électeurs, avec leadership, initiative et détermination.

LES CONSEILLERS SCOLAIRES S’ENGAGENT À ÊTRE REDEVABLES QUANT À :

  • Promouvoir un système d’éducation publique de langue française de haute qualité.
  • Favoriser l’amélioration vers la réussite de l’élève.
  • Veiller à l’établissement de programmes équitables et à la prestation efficace de services en éducation.
  • Accentuer la responsabilité en tant que moyen d’obtenir des résultats.
  • Déterminer les priorités, et y consacrer l’énergie et les ressources qui s’y imposent.
  • Travailler en collaboration avec l’administration pour que les changements prônés soient toujours axés vers l’atteinte d’un rendement supérieur.
  • Être sensibles aux priorités et aux besoins locaux.
  • Élever le niveau de responsabilité à l’égard du public, quant aux questions ayant trait à l’éducation.
  • Représenter la communauté.
  • Assumer le lien entre le conseil scolaire et la communauté.
  • Établir la colaboration avec les dirigeants politiques et les alliés issus du monde des affaires.
  • Forger des liens avec les partenaires en éducation, avec divers organismes et avec le conseil municipal.
  • Établir les politiques et le budget du conseil, et veiller à la mise en œuvre de ceux-ci.
  • Contribuer à créer une vision et une structure pour le système scolaire.
  • Améliorer le rendement du conseil à l’échelon local.

LES RESPONSABILITÉS DOIVENT ÊTRE HONORÉES

  • La responsabilité s’avère le devoir de la redevabilité, autrement dit, l’obligation que constituent les comptes à rendre.
  • Elle repose sur une vision commune quant aux objectifs, une division claire, des moyens fiables d’évaluer l’exécution, le financement et la concrétisation, ainsi que des stratégies de transmission et d’expression quant au rendement et à l’amélioration, le cas échéant.
  • Ainsi, les candidats doivent avoir une perspective claire quant aux attentes du gouvernment et aux obligations qui en découlent, selon les lois, les règlements et les ententes.